Le Tiramisu Souvenirs d’enfance (ou Comment j’ai enfin pardonné à Pepito)

Adeptes du light, fans de fruits et légumes et accros au salé, c’est le moment de fuir tant qu’il en est encore temps !
Aujourd’hui, je m’adresse aux drogués du sucre, aux passionnés des plaisirs régressifs, aux aficionados des sucreries !

photo carambar pepito

C’est un dessert honteux et inavouable dont je viens vous parler aujourd’hui.
Je ne suis pas experte en comptage de calories mais je vous parie mon dessert qu’il n’aurait pas le droit de figurer au rayon light du supermarché, entre les Taillefines et les fromages blancs 0 %.

Ce dessert, c’est la rencontre entre deux de nos plaisirs d’enfance préférés: les Pepitos et les Carambars!

Nous ne nous montrerons pas rancuniers face au caramel en barre qui, il y a quelques semaines de cela, nous a fait la plus belle blague (marketing) de sa carrière. Oui, il continuera bien à tenter de nous faire (sou)rire avec ses petites devinettes (je dis bien tenter, car depuis le temps qu’il essaye, ce n’est pas pour autant que c’est gagné).

Concernant le petit gâteau au sombrero, notre histoire à lui et moi a longtemps été houleuse
En effet, lorsque je n’étais pas plus haute que quatre ou cinq pommes, Pepito a lancé un jeu. Chaque paquet de Pepito contenait un prénom, et les enfants qui découvriraient leur prénom au milieu des gâteaux au chocolat remporteraient un merveilleux cadeau. Étonnamment je ne me souviens plus du cadeau.
Ce dont je me souviens par contre, ce sont des dizaines et dizaines de paquets de Pepito que j’ai été obligée de m’enfiler…
Avant de finalement y trouver mon prénom, me demanderez-vous?  Même pas ! JE N’AI JAMAIS RIEN TROUVE (les blessures du passé ressurgissent) !!! Mon prénom n’était pas encore à la mode à l’époque (je suis une précurseuse, je l’ai toujours dit, que voulez-vous).
Ma maman, qui avait gentiment accepté de m’acheter tous ces Pepitos, m’a aidé à les finir avant que tout cela ne se termine  par une indigestion.
Mais de cette époque et de ce soit-disant petit Mexicain au rictus moqueur (car des Mexicains, j’en ai rencontré et je peux vous dire qu’aucun d’eux ne ressemblaient à ce Pepito), j’ai longtemps gardé un goût chocolat amer…

C’est lors d’un déjeuner dans un restaurant assez élégant que j’ai été confrontée à nouveau à ces deux sucreries pour (grands) enfants.
Malheureusement, sur le coup, j’ai regretté de ne pas y avoir été confrontée directement. En effet, après une longue hésitation entre la charlotte aux fruits rouges et le dessert Pepito-Carambar, j’ai fini par pencher pour le premier, le second contenant un alcool fort (et ça dans les desserts, je n’aime pas, ah ça non!).
Malheureuse que j’étais! J’avais misé sur le mauvais cheval sucré. Mon voisin de table, qui lui n’avait pas fait la même erreur que moi, me fit goûter le fameux dessert: le Tiramisu Pepito-Carambar! Un délice, un mélange de textures craquante et fondante, de goûts caramel et chocolat.

Ce jour-là, j’ai décrété qu’il fallait que je goûte à nouveau à cette merveille (et plus qu’une cuillère!).
Mais comme ce dessert à la carte avoisinait les douze euros, j’ai décidé que je le ferais moi-même.

Et enfin, ce jour est arrivé.

Voici en exclusivité la recette du Tiramisu Pepito-Carambar!
Ouvrez bien grands vos yeux et vos papilles!

tiramisu pepito carambar

Pour 4 petits Tiramisus (croyez-moi, ils se suffisent à eux-mêmes!)

Vous aurez besoin de:
– une demi-boite de mascarpone (125 grammes)
– 10 carambars au caramel
– 1 oeuf
– 8 Pepitos (et éventuellement 2 pour la décoration)
– 1/20e de litre de lait
– 4 verres ou verrines (les verres Nutella ont le diamètre parfait pour les Pepitos)

Lancez-vous!
Faites fondre à feu doux les carambars et le lait dans une casserole moyenne en mélangeant souvent. Pendant ce temps, mélangez le mascarpone avec le jaune d’oeuf.
Montez en neige le blanc d’oeuf à l’aide d’une pincée de sel.
Une fois que le mélange lait/carambar est homogène, réservez-en un peu dans une assiette et versez le reste dans le mélange mascarpone/oeuf. Mélangez bien, et pour éviter les grumeaux, n’hésitez pas à utiliser un batteur.
Une fois que que votre mélange est bien fluide, incorporez à la cuillère l’oeuf en neige (pour ne pas le casser).

C’est maintenant le moment tant attendu du montage.
Prenez un Pepito, trempez chacune de ses faces dans les carambars fondus que vous avez réservés auparavant.
Placez-le au fond de la verrine. Versez une cuillère à soupe de mascarpone au carambar. Recommencez une fois, avec un Pepito puis du mascarpone à nouveau. Vous pouvez décorer avec une moitié de Pepito ou bien des éclats de Pepito.

Renouvelez pour les trois verrines restantes.

Mettez au frigo pendant une demi-heure minimum et servez-les bien frais !

Allez Pepito, je ne t’en veux plus.
De toute façon, tu étais probablement aussi frustré que moi, car avec un prénom pareil, toi non plus tu n’as jamais du le trouver dans un de tes paquets de gâteaux.
Promis, je ne me moquerai plus de ton sombrero.

photo carambar pepito_3

Publicités

6 Commentaires

  1. mpaqman

    Est-ce qu’il ressemble vraiment à celui des 2 coqs ?
    Car c’est vraiment le goût que je recherche. Est-ce que le mascarpone prend le goût du carambar comme au restaurant ?

    Merci pour la recette, à tester.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s