Comment on fait quand… on a le collant qui glisse ?

collants

Les filles,

(car oui, cet article s’adresse exclusivement aux filles, ou alors aux hommes qui aiment de temps à autre exprimer leur part féminine – on ne juge pas-)

Je suis actuellement en mesure de vous affirmer que je détiens LE secret le plus envié par toutes les porteuses de robes et de jupes du monde entier.
Le secret le mieux gardé depuis la révélation de la grossesse de Kate et la publication de la recette du Nutella réunis (ah, on n’a toujours pas résolu cette énigme-là? dommage…).
Le secret qui, à défaut de se confier de mère en fille, se chuchote précieusement d’amie en amie.

Oui, ce secret, c’est vraiment du lourd.

Quelle fille, n’a jamais ouvert ses volets un matin pour y découvrir avec bonheur le premier vrai soleil du printemps? Quelle fille n’a alors pas décidé d’improviser sa tenue du jour en choisissant la jolie robe qu’elle gardait soigneusement sur son cintre pour ce premier rayon printanier? Quelle fille ne s’est alors pas dit que  » Flûte/ Zut / Mince/… » (choisir selon profil), ça n’est pas encore l’été pour se balader jambes nues tout de même! «  et n’a alors pas enfilé une paire de collants? Quelle fille n’a ensuite pas couru après son bus à force d’avoir perdu du temps devant son armoire? Quelle fille n’a alors pas été prise tout à coup par LA peur ultime: mes collants n’auraient-ils pas glissé sur mes genoux…?? (très très long moment de solitude)

Alors je vous épargne la suite car vous la connaissez malheureusement aussi bien que moi. Entre le doute persistant quant à la localisation exacte du dit-collant sur vos jambes, les gesticulations se voulant discrètes pour remonter la bête, et les regards paniqués jetés à tous vos voisins pour vérifier qu’ils ne vous ont pas repérée (si si, ils vous ont bien vues), toute cette affaire se finit généralement aux toilettes (le Saint Graal dans ce genre de moments). Et s’il n’y a pas de toilettes? Eh bien tout cela se termine malheureusement comme l’on peut, c’est à dire en remontage de collants en public. Adieu la grande classe. J’espère que vous ne connaissiez personne.

Que celle qui n’a jamais – et je dis bien jamais- relevé ses collants avec du monde autour d’elle, me jette la première pierre!
(Je pense que je peux toujours attendre avant de me prendre un pavé…)

Car cette fille, c’est toi, c’est moi, ce sont elles, ce sont nous toutes!
La crainte, la hantise, que dis-je, la phobie du collant qui se fait la malle, elle nous concerne toutes!

Et pourtant, il y a une méthode simple et élémentaire pour lutter contre ce fléau de tous les jours.
Tellement basique que vous allez être déçues.
La solution est tout simplement la suivante: mettre une culotte SUR ses collants.

Première réaction : vous êtes affligée. C’est normal.
Mais repensez-y une seconde fois. Et surtout essayez. Il n’y a que le test qui vous convaincra.
Vous pourrez à nouveau courir, sauter, (même faire le grand écart pour celles qui peuvent) sans que votre collant ne bouge d’un poil!
Vous ne pourrez plus vous en passer! Et vous le regretterez le jour où vous aurez oublié de mettre votre double-culotte.
Car aussi ridicule soit son nom, cette solution miraculeuse s’appelle officiellement le système de la double-culotte (j’ai déposé l’appellation, cherchez pas).

Par contre, je vous conseille une culotte discrète, sans coutures et noire (ou de la couleur de vos collants). Pour la culotte rose à pois blancs, merci de repasser, on n’a pas envie de s’afficher non plus.

Et pour celles qui s’inquiéteraient encore, malgré tous les aspects positifs et bienfaiteurs de ce système, du côté pas très sexy de la chose, je leur répondrais ceci. Si Monsieur vous trouve attirante, ce n’est certainement pas une deuxième culotte qui va le faire changer d’avis. Et pendant qu’il vous embrassera fougueusement, il sera toujours temps d’envoyer la deuxième culotte valser dans le décor, ni vue ni connue.

Récemment, une amie m’a fait la remarque suivante: « Et si tu achetais un collant à ta taille…? »
D’accord.
Si seulement la vie était aussi simple…

Publicités

14 Commentaires

  1. Morgane M.

    MERCI. J’ai enfin la réponse à la question que je me suis posée toute ma courte vie.
    J’aime beaucoup cet article !

    • Une Fille sans étiquette

      De rien et merci! J’ai pensé qu’il était enfin temps de dévoiler à la face du monde ce petit rien qui change la vie. Et sérieusement qu’y-a-t-il de plus ridicule? Une deuxième culotte invisible ou un collant qui arrive aux genoux? 😉

  2. Shirley

    Technique de ma Mamie utilisée depuis fort, fort longtemps. Mes copines sont affligées quand je leur révèle mon ‘truc’. Ha ! Et tu n’as pas précisé le fait de se faire moquer et montrer du doigt pas son homme quand tu enfiles/enlèves cette fameuse culotte ! Il ne s’y fera jamais, mais… m’en fiche ! 🙂

  3. Shirley

    Ca m’est déjà arrivé avec des bas… alors autant avec le collant tu te retrouves avec l’entrejambe sur les genoux, avec les bas, c’est la dentelle qui pointe le bout de son nez, et tes cuisses à l’air. Ca s’appelle « grande claaaaasse » !

  4. Pierre

    Bonjour
    Voilà je suis un homme
    Je porte régulièrement des collant
    Opaque
    Des collants et corsaire de sport
    Effectivement il arrive asser régulièrement que ces derniers descende
    la technique évoquée
    semble intéressant
    je vais essayer
    merci pour le conseil

  5. Sben

    Génial !!! C’est bien moche et ridicule mais qu’est ce que c’est pratique !!! Un grand merci pour cette astuce 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s