Des pancakes comme en Amérique

J’ai réalisé un de mes rêves les plus fous. Je suis allée à New York.

pancakes

Et apparemment, je ne suis pas très originale car c’est un rêve très courant chez les Français.

En effet, bon nombre de mes amis et connaissances ont eu cette même réaction à mon retour :

« Alors New York? Aaah… A chaque fois que je tombais sur une de tes photos  Facebook, j’étais … [expression faciale oscillant entre le « trop-génial-tu-me-vendais-du-rêve » et le « j’avais-juste-envie-de-te-tuer] « . Le tout suivi d’une onomatopée plutôt indescriptible.

Réaction humaine, je l’avoue. Qui n’aurais pas secrètement, au plus profond de soi, envie de claquer la jolie blonde toute bronzée qui part sans arrêt sous le soleil (des tropiques ou non) à l’autre bout du monde? A l’exception près que je ne suis ni blonde, ni bronzée, que je ne passe malheureusement pas mon temps à voyager et qu’il neigeait plutôt sur la grosse pomme. Mais je les comprends. C’est New York quand-même.

Mon rêve d’aller à New York passait évidemment par le fait de me promener dans des endroits légendaires et d’en prendre plein les yeux devant Times Square, la Skyline, l’Empire State Building (l’appart de Carrie Bradshaw aussi), mais pas que.
Pour moi, les Etats-Unis, c’est aussi la bouffe. Le manger. La pitance. La gastronomie locale quoi.

Et mon fantasme culinaire, celui que je rêvais d’exaucer à NYC, je vous le donne en mille, c’était les pancakes (de toute façon, il n’y avait aucun suspens, c’était écrit dans le titre). Les gâteaux à la poêle dans le texte.

Et mon hôtesse  a tout fait pour satisfaire mon obsession culinaire. Oui car en plus d’être partie à New York, je n’ai pas eu besoin d’aller à l’hôtel car une amie me logeait (je suis une fille très énervante). Après m’avoir elle-même préparé des pancakes avec l’aide de Tante Jemima (cf plus bas), elle m’a emmenée dans sa place-to-brunch préférée où j’ai évidemment commandé des… oeufs bénédicte.

Mais non!!!

Des pancakes (à la) banane! C’était pour vérifier que tout le monde suivait.
Bref, j’ai eu droit à la Rolls Royce du pancake.  Banane et pépites de chocolat, servis avec du sirop d’érable et des fruits frais. Un régal. Un délice. Une explosion de saveurs . Mais aussi un véritable étouffe-chrétien. J’ai commencé le brunch en réfléchissant déjà au plat de résistance. Ô pauvre naïve que j’étais, les pancakes à eux seuls m’ont calée jusqu’au soir. Exit les oeufs bénédicte.

(spoiler: vous allez en prendre plein les yeux)

Voilà la bête!

Voilà la bête!

Bref, cette longue introduction comme prétexte pour vous délivrer LA recette des pancakes. Vous les aimez épais, légers et moelleux (fluffy comme ils disent au pays de Barack)? Alors celle-ci vous plaira.

Par contre, ce ne sont pas exactement les mêmes que ceux que j’ai pu goûter en Amérique.
Quoi?! Horreur, mensonge! Mais quid du titre Des pancakes comme en Amérique alors?

Alors oui, j’avoue, ce titre était complètement racoleur.

Mon avis est qu’il y a autant de sortes de pancakes qu’il y a de types de poêles (vraiment beaucoup). Même aux Etats-Unis, tous n’ont pas le même goût, la même texture. A chacun à sa recette, son petit truc.

Me concernant, mon truc à moi c’est la levure (ça laisse rêveur). C’est elle qui va leur donner cette texture aérienne.

Passons tout de suite à la recette. Simple et rapide.

Vous aurez besoin de :
250 g de farine
2 oeufs
50 g de sucre en poudre
1 sachet de sucre vanillé
1 sachet de levure chimique
un peu de beurre fondu (c’est juste pour le principe, pas besoin d’en mettre des tonnes)
20 cl de lait
une pincée de sel

Lancez-vous!
Mélangez dans un saladier la farine, la levure, le sucre et le sel. Une fois les ingrédients bien mêlés les uns aux autres, ajoutez les oeufs et mélangez au fouet. Ajoutez ensuite progressivement le lait et le beurre fondu . La pâte ressemble alors à une pâte à crêpe épaisse. Si vous n’êtes pas trop pressé, laissez reposer une demi-heure. Sinon vous pouvez aussi passer à la cuisson ( personnellement, quand l’envie de pancakes me prend, elle est assez  foudroyante et je n’ai pas envie d’attendre). Faites chauffer la poêle et enduisez-la d’un peu de beurre fondu. Lorsqu’elle est bien chaude, déposer une louche de pâte au centre. Celle-ci va s’étaler d’elle-même dans la poêle pour former un cercle plus ou moins régulier. Faites cuire à feu chaud ( mais pas au maximum pour éviter que le pancake ne brûle) jusqu’à ce que de petites bulles se forment. A ce moment-là, retournez le pancake et attendez une à deux minutes qu’il soit bien cuit mais pas trop (rien de pire qu’un pancake apparemment cuit dont l’intérieur est encore cru).
Maintenant, c’est à vous de jouer de votre créativité pour imaginer les garnitures les plus honteuses et inavouables…
Ma préférée? Pancakes au nutella parsemés de (nombreux) morceaux de fraises et de banane !
Enjoy!
Tante Jemima, la reine des Pancakes!

Tante Jemima, la reine du Pancake!

N.B. Ma recette de pancakes fait également office de pâte à gaufres!

Publicités

11 Commentaires

  1. La Blonde (qui ne revient pas pour autant des bahamas)

    Mes préférés à moi c’est les pancake avec banane dans la pâte (ça les rend tout moelleux), parsemés de morceaux de fruits frais ET sirop d’érable par dessus eheh
    Bon, ça m’a donné faim tout ça mais pas étonnant … j’ai « tout le temps » faim. :p

  2. Shirley

    Une autre blonde (qui même si elle adoooore les Caraïbes, adore aussi NYC :))
    Quelle assiette alléchante, je me reconnais bien dans ton article. Là où j’ai passé la plupart de mon temps (hors balades/visites), c’était dans les petits restos à manger (Bon, et chez Macy’s, Century 21, Victoria’s secret,… EVIDEMMENT !), et vive les breakfast et les brunch à l’américaine. Et finalement, tu trottes tellement quand tu visites la ville, que tu prends pas de kilos ! (…quelques centaines de grammes seulement… ;))

    • Une Fille sans étiquette

      Shirley, je me retrouve complètement dans ton commentaire! A la différence que j’ai vite été découragée par Macy’s et qu’à la place, j’ai visité environ tous les Urban Outffiters de NYC! D’accord aussi avec les quelques grammes pris 😉

  3. Shirley

    😉 Perso, j’ai vite été découragée par tous les français chez Macy’s 😉 je me suis dit qu’au même tire qu’H&M, j’allais retrouver tout le monde avec les fringues dégotées à NYC ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s